Page d'archive 5

Brezhoneg ha bep seurt !

Voici quelques proverbes et dictons Breton (en ancien breton pour certain..) :

Ar re o deveuz bugale;
Ho deveuz poan hep dale.

Ceux qui ont des enfants;
Ont peine sans tarder.

Bugale vihan, poan vihan;
Bugale vras, poan vras.

Petits enfants, petite peine;
Grands enfants, grande peine.

Bez a c’halaoued pez a garo;
Me na dec’han ket rog a maro.

Qu’il y ait autant de français que vous voulez;
Moi je ne fuis pas avant ma mort.

Gwell eo ijin eget nerz
Mieux vaut ingéniosité que force

Un dessin marrant... 

Quand l’on parle de marées noires, on parle souvent de l’ Erika.
Il ne faut pas oublier que, pour la bretagne, la plus grande marée noire fut sans doute celle de l’Amoco Cadiz. Sur la carte si dessous, on peut voir l’ampleur des dégats a cause des tonnes de mazout qui se sont déversées sur le rivage Breton…

le nauffrage de l'Amoco Cadiz... 

Le Breton, comme vous vous en douter, se parle en bretagne…
De nos jours, la langue se perd. C’est pourquoi, il existe depuis 1977 des ecoles Diwan, où l’on exerce le Breton comme langue principale. Il existe autrement des ecoles bilingues françaises, où le breton est moins exercé qu’a Diwan. La langue bretonne peine a être reconnue par le gouvernement, tout comme le basque, le corse, et autres petites langues…
Voici une carte montrant les établissement d’enseignement en Breton.
En jaune, les écoles primaires. En rouge, les collèges. Et en Bleu les (le) lycée.
Les ecoles Diwan ne se situe pas qu’en bretagne. Il existe par exemple une école Diwan à Paris…
PS :la carte est en Breton !

Evit ar brezhonegerien na m’eus ket ezhom da gomz deus se rak e onzont an istor memes-tra ! Ya war ar gartenn-se e vez gwellet ar skolioù Diwan, ar skolajoù hag al lise…

Si on parle de la bretagne, on parle donc forcément de la langue...Le Breton

http://www.dailymotion.com/video/xu9uc

 

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=object width= »425″ height= »344″>

 

 

http://accel2.fdata.over-blog.com/0/44/01/11/avatar.png

http://nantes.indymedia.org/attachments/jul2007/sarkobretagne.jpg

Laquelle de ces régions préferez vous?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

HEP BREZHONEG, BREIZH EBET…

 

  medium_motif_1_.2

LA SITUATION DU BRETON

Le breton est une langue qui n’est pas reconnue officiellement dans la république française. Le français est la seule langue officielle de l’état français, bien que dans les faits, la France soit un pays de plusieurs langues (breton, mais aussi corse, occitan, basque …).

Le breton, a pu survivre, pendant des siècles en résistant à l’emprise du latin, puis à celle du français, mais à la différence du gallois (langue du Pays de Galles au Royaume Uni et langue soeur du breton), il ne dispose pas de l’appui et de la reconnaissance de l’état français.
Un pays a reconnu ses langues minoritaires, le Royaume Uni, et un autre, la France, qui les refuse toujours.

Ainsi, la France, qui reconnaît les droits des minorités ethniques et linguistiques (sauf sur son sol), refuse aujourd’hui de ratifier la Charte Européenne des langues minoritaires et régionales, qui vise à « maintenir et développer les langues régionales, facettes vivantes de l’identité culturelle européenne». La Charte des langues minoritaire a été signée par la France le 7 mai 1999 (sur 98 articles de cette charte, seules 39, le minimum, ont été signées par la France).

Mais, immédiatement, au mois de juin, le Conseil Constitutionnel déclarait la Charte contraire aux fondements de la république donc anticonstitutionnelle non seulement à cause de l’article 2 de la Constitution française (« le français est la seule langue de la République », article voté en 1992) mais aussi en raison de l’article 1 ( « l’unité de la nation» et «l’unité de l’état »).

Un changement de la constitution était donc nécessaire pour pouvoir ratifier la charte européenne des langues minoritaires. Ce n’était en vérité pas un problème insurmontable. En effet, la constitution française tend à être modifiée chaque année, le denier changement a été effectué pour la parité homme-femme en politique.

Cependant, le président de la république doit donner son accord pour un changement constitutionnel, ce que celui aujourd’hui refuse de faire. Ainsi, la charte des langues minoritaires européennes a bien été signé mais l’état français refuse aujourd’hui de la ratifier (c’est à dire mettre en application les dispositions signées par la France).

A l’heure de l’Union Européenne, dans un état se revendiquant comme le pays des droits de l’homme, la France continue de refuser l’expression des langues régionales qui ont depuis longtemps cessé d’être une menace pour la république et la langue française.

Eh oui !

En 1941 lorsque Pétain était au « pouvoir », il en a profité pour détacher le 44 de la Bretagne, et je ne vois pas pourquoi aujourd’hui il le serait encore…L’état à rejeté tout ce qui concernait la politique de Pétain, mais en oubliant le 44, où la majorité des habitants se disent favorable pour une Bretagne à cinq département, le 29, le 56, le 22, le 35 et le 44 donc.

 

Plus Jamais !!!!!!!!! et comme dit nono :

 

 

Enfin une photo de LA Bretagne (la vraie ! avec le 44 !!)

Setu ur gwir luc’hskeudenn eus Breizh, gant al liger atlantel !

BZH

Les pays celtes

 

Les Pays Celtiques

La Bretagne (breizh)

L’hymne national de la Bretagne est  » Bro gozh ma zadoù » (Vieux pays de mes pères), en Breton bien sur…Il est chanté sur la musique de l’hymne national gallois.

Devise : « Kentoc’h mervel eget bezañ saotret » en breton.
En français, « plutôt la mort que la souillure »

Pays de galles (cymbru)

Devise nationale : Cymru am byth
Vive à jamais le Pays de Galles »)
Devise royale : Y ddraig goch ddyry cychwyn
Le dragon rouge donne de l’élan »)
Hymne national : Hen Wlad Fy NhadauVieux Pays de nos Pères »), pratiquement la même chanson que l’ Hymne Breton. On peut constater que le Breton et le gallois sont trés attachés: par exemples, pain = bara en Gallois et de même en Breton, train= trên en Gallois et tren en Breton.
Les chiffres en Gallois sont aussi trés proche du Breton :
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
un-daw/dwy-tri/tair-pedwar/pedair-pum(p)-chwe(ch)-saith-wyth-naw-deg (GALLOIS)
unan-daou/div-tri/teir-pevar/peder-pemp – c’hwec’h – seiz – eizh – nav – dek (BRETON)

Cornouailles

La devise de Cornouailles est «Onan Hag Oll» (en français : « Un et Tous », l’équivalent breton étant « Unan hag holl »).
La langue Cornique, langue régionale du Royaume-Uni, est pratiquée par une minorité de la population (environ 1 500 personnes). Elle a de nombreux mots en commun avec le Breton auquel elle était presque identique au Moyen Âge.

Ireland (Éire)

Devise nationale : « Éire go deo » (l’Irlande toujours)
Hymne national : « Amhrán na bhFiann » (Hymne du Soldat)
Ecosse

Devise nationale : « Nemo me impune lacessit » (latin)
français: nul ne m’agressera impunément
Hymne national « The Flower of Scotland »
Symbol : le chardon.

Île de Man

Hymne national: « Arrane Ashoonagh dy Vannin« 

Les autres :

La Galice
Les Asturies
dont la devise est:
Hoc signo tuetur pius hoc signo vincitur inimicus


1...34567

mai 2017
L Ma Me J V S D
« août   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Sondage

Comment avez-vous trouver ce site?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

المد... |
daryl2 |
BIENVENU DANS LE BLOG DE RIBAE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mairie Semur-en-Brionnais I...
| CETTE ANNEE LA ...
| Noemie's blog